Comment se comporter avec les actions en 2020?

Nous entendons tout et son contraire, le krach est il terminé ? Avons nous touché le point bas ? Est ce que l’intervention des banques centrales suffira à endiguer la baisse des marchés?

Pour le cas français et le CAC 40, où on en sommes nous?

Que pouvons nous apprendre de l’histoire?

Pour le CAC40, qu’en est il?

Retour sur 2007 avant la crise des subprimes, en comparaison des chiffres de 2019 avant la crise Covid 19.

  • Dette/PIB 64.5% 2007 98.1% 2019
  • Montant de la dette publique 1365 milliards d’euros 2007 2380 M 2019
  • PIB 2007 2.657 billion dollars 2708 B 2019
  • CAC 40 2007 5614 pts 5978 pts 2019
  • Chômage 7.5% 2007 8.2% 2019
  • Déficit 2.6% 2007 3.1% 2019
  • Balance commerciale -0.71% 2007 -1% 2019
  • Taux de marge des entreprises 32% 2007 33.1% 2019
  • Nombre entreprises 3.022.176 2007 4.495.383 (dont 1.3 millions d’auto entrepreneurs statut créé en 2009).
  • Hausse du pouvoir d’achat +3.1% 2007 +0.8% 2019
  • Hausse des salaires +996€ 2007 +856€ 2019
  • Salaire moyen 1997€ 2007 2238€ 2019
  • Croissance 1.9% 2007 1.3% 2019

Dans une configuration d’avant crise nous pouvons observer qu’en 2007 nous étions mieux armés qu’aujourd’hui.

Comment ne pas imaginer le pire avec un retour sur les plus bas comme en 2008/2009?

Analyse chartiste

Entre le point haut de 2007 et la première vague de baisse le CAC 40 a chuté de 15% avant de retracer à 61.8%

Le marché à connu un échec sur ces niveaux avant de prolonger sa chute pendant plus d’un an jusqu’à 2470 pts soit -60%.

Les hausses dans un marché baissier avec de forte volatilité ne jamais à exclure, les marchés ne chutent jamais en continu sauf sur de courtes impulsions (quelques jours) avant de calmer le jeu.

Sur ce graphique se trouve une coïncidence plutôt curieuse avec les marchés d’aujourd’hui. En effet le CAC a chuté de 6170 pts à 4415 pts soit 28% avant que les marchés se reprennent et retrace 38.2% des retracements de Fibonacci.

Sur ce graphique nous observons les marchés de 2019/2020, la baisse a été plus violente jusqu’à 40% avant de retracer sur les 38.2 où nous constatons un échec des acheteurs au profit des vendeurs.

Est ce que les marchés vont buter sur les 38.2 comme en 2008 ? L’avenir nous le dira…

Préconisations

Ne vous précipitez pas, selon moi la baisse n’est absolument pas finie, nous avons juste corrigé la crise sanitaire, nous attendons encore la crise financière, monétaire et économique.

Malgré tout suivant votre sensibilité aux risques, et votre durée d’investissement, retourner sur les marchés peut être une opportunité pour ceux qui respectent une certaine réactivité.

N’écoutez pas les conseillers bancaires ou les sociétés de gestion qui vous expliquent que le point bas a été touché et qu’il faut impérativement profiter des “soldes”.

Leurs intérêts divergent des vôtres, c’est leurs solvabilités et leurs résultats qui en dépendent. Ils ne vont pas se mettre une balle dans le pied en vous expliquant que la situation est grave et qu’il faut tout vendre…

Conclusion

En conclusion, limitez les actions européennes, japonaises.

Privilégiez les grosses capitalisations, délaissez les petites capitalisations premières victimes de la crise.

Evitez les actions dans le secteur de la restauration, du tourisme, de l’hôtellerie, des compagnies aériennes, les pétrolières, des bancaires, des compagnies d’assurance, des entreprises de travaux publiques, et pour finir l’aéronautique.

Privilégiez le marché américain, et les émergents 1er à sortir de la crise.

N’investissez pas d’un bloc, investissez sur replis et progressivement, soit en epargne soit en plusieurs versements de 15 à 20% de vos liquidités dédiées à un portefeuille boursier, lissez vos investissements.

Si vous êtes déjà investis, tout dépend les montants et la durée d’investissement que vous avez prévu.

En clair avez vous besoin dans les prochains mois de ces capitaux?

Si la réponse est “oui” profitez du rebond pour sortir en fraction ou en totalité, sinon profitez des rechutes pour investir progressivement.

Investissez de préférence au travers d’un PEA ou d’une assurance vie en UC.

Une pensée sur “Comment se comporter avec les actions en 2020?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *